Un message personnel de No Love Locks

Chers supporters,

C’est avec une infinie tristesse que No Love Locks annonce le décès de notre co-fondatrice Lisa Taylor Huff, suite à sa bataille contre le cancer. Lisa aimait passionnément Paris et est restée active dans le combat pour en sauver le patrimoine tout au long de son propres combat personnel. Elle disait : “Je ne veux pas lutter contre ; je veux lutter pour”. Lisa est arrivée à Paris en 2006 et a obtenu la double nationalité française et américaine en 2013. Son mari et ses beaux-enfants en France ainsi que sa famille aux USA lui survit, sa mère, sa sœur, son beau-frère et leurs enfants.

Lisa TH on TV2Lisa a fait assidûment campagne pour la préservation du patrimoine parisien. Avec ses propres mots :” J’ai été passionnée par notre cause depuis le début, quand Lisa Anselmo et moi avons commencé à parler de notre désarroi mutuel devant la condition déplorable de certains ponts au centre de Paris, principalement le Pont des Arts et le pont de l’Archevêché. J’ai toujours eu une relation personnelle profonde avec le Pont des Arts, depuis ma première visite à Paris dans les années 90, jusqu’à la première Saint-Valentin passée avec mon futur mari, lorsque nous avons pique-niqué sur ce pont en février 2008″.

Lisa a écrit et parlé à de nombreuses reprises de la plaie qui touche les sites fragiles du patrimoine à Paris, et elle a souvent été interviewée dans de nombreux médias français et internationaux à ce sujet. Mais elle était bien plus que la co-fondatrice de No Love Locks, Lisa était une écrivaine, une blogueuse, une coach reconnue aidant les gens à réaliser leurs rêves. Son esprit généreux, sa gentillesse et sa passion ont influencé les vies de beaucoup de personnes – depuis sa famille et ses amis proches aux milliers de personnes qui lisaient son blog. Vous pouvez découvrir ses mots inspirants sur son blog (ici).

“Les Deux Lisas” (“The Two Lisas”), Montmartre, 2012

Sur le plan personnel, je connaissais Lisa depuis l’âge de 16 ans et j’ai perdu une grande amie, comme une sœur pour moi et elle me manque chaque jour. Nous avons démarré No Love Locks ensemble parle que nous voulions faire quelque chose pour aider à préserver la beauté et l’histoire de la ville que nous aimions. Nous avons été toutes les deux surprises de l’attention portée à No Love Locks, du soutien reçu et du succès obtenu. Heureusement, Lisa a pu célébrer et assister à l’enlèvement total des cadenas sur le Pont des arts qu’elle aimait.

Mais le combat n’est pas terminé. Il y a beaucoup d’autres ponts et sites dans Paris mis en danger par les “cadenas d’amour”. C’est seulement lorsque la Ville interdira formellement cette pratique que les autorités auront le pouvoir de mettre fin à cette sorte de vandalisme, et que les sites du patrimoine parisien pourront être remis en état et préservés pour les générations futures.

La Lutte Continue…
No Love Locks ne cessera pas son combat jusqu’à cette interdiction, mais j’aurai besoin de votre aide pour y arriver. Durant les prochains mois, je publierai sur Facebook des solutions pour que vous nous aidiez, en donnant de votre temps, en fournissant votre expertise, ou en aidant à organiser des événements dans la Ville. No Love Locks ne peut réussir sans vous, parce que sans ma co-fondatrice, je suis seule. Mais avec vous, No Love Locks représente 100 000 personnes.

Merci pour le soutien permanent que vous nous apportez, à ma co-fondatrice disparue et à moi, dans ce combat pour la préservation de la beauté et de l’histoire de Paris.

Chaleureusement,
Lisa Anselmo
Co-fondatrice de No Love Locks

La presse, SVP contactez : nolovelocks@gmail.com

Advertisements