Le Pont des Arts, hier et aujourd’hui

DSC_0018

Avant que les cadenas d’amour commencent leurs ravages sur le pont des arts, courant 2008, voici la vue magnifique dont pouvaient jouir les parisiens et les touristes.

Ce pont piétonnier, dont les fondations ont été posées sous Napoléon Ier, est constitué de poutrelles d’acier et de planches. Il a été conçu  pour permettre aux promeneurs de profiter d’une vue panoramique dans toutes les directions ou bien de s’asseoir sur des bancs, au cœur de Paris. C’était un endroit tranquille et paisible où chacun pouvait venir seul ou en famille, les célibataires comme les couples.

DSC_0045

Mais ce lieu unique est mis en danger. Les cadenas d’amour n’ont pas seulement bouché la vue et les panoramas, ils sont en train de détruire le pont lui-même… Leur présence a favorisé d’autres actes de vandalisme (graffitis, etc.), et les clefs jetées par dessus les parapets polluent la Seine. Cette mode regrettable s’est maintenant propagée à partir du Pont des Arts à d’autres ponts de Paris… et si elle se poursuit pourrait en venir à dégrader tous les ponts historiques de la ville.

Romantisme et vandalisme font-ils si bon ménage ?

DSC_0062

La communauté réunie autour de No Love Locks™  souhaite sensibiliser le public et l’inciter à reconsidérer la relation étrange entre preuve d’amour et cadenas.

Bien entendu, nous considérons que le romantisme a un droit de cité fondamental et que les preuves d’amour sont toujours à encourager – seulement voilà : nous détestons les serrures !

Et demandez-vous : si vous aimez une personne, un lieu, et l’instant magique où vous retrouvez ensemble cette personne dans ce lieu, le cadenassage est-il vraiment la meilleure façon de le montrer, maintenant que vous en connaissez les dangers ?

Est-ce que c'est romantique?
Est-ce que c’est romantique?

Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter ou Instagram, et aidez-nous à faire circuler cette grande nouvelle : une serrure rouillée n’est pas romantique. Ni un pont qui croule sous le poids des cadenas.

8 thoughts on “Le Pont des Arts, hier et aujourd’hui”

  1. Bonjour à tous,
    Lors d’un weekend à Lyon, je me suis aperçu -avec désolation- que la mode des cadenas d’amour commençait à envahir certaines passerelles de cette magnifique ville. Même si le phénomène n’a pas encore atteint la même ampleur qu’à Paris, il est grand tant de réagir contre cette pratique coûteuse pour la collectivité, voire dangereuse.
    Merci pour votre action et votre sensibilisation.
    Fanou78

    1. Merci, Fanou, pour les nouvelles de Lyon. Nous sommes triste aussi que les cadenas d’amour ont arrivé là. Si vous pouvez nous envoyer un photo, nous serions heureuses à partager avec nos lecteurs.

  2. bonjour,je vient de voir un article qui parle de vous , je ne suis jamais allez a paris ,quand j’ai entendu la premiere fois que les amoureux accrocher cet cadenas ,j’ai trouver ca tres romantique ,mais je pense que maintenant il est temps de reagir et je suis tout a fait d’accord!! mais j’ai une question .Que vont devenir tout ces cadenas ? Avez vous proposez, a ce qu’il soit tjr visible dans un endroit ou les gens qui comme moi aimerez pouvoir ,un jour, peu etre venir voir cet cadenas ? interdire de degrader les ponts et autre je suis tout a fait d’accord mais ces cadenas ont une signification pour des milliers de personnes et il font parti de l’histoire de paris ,vous ne pensez pas?

  3. La récupération des cadenas pourrait permettre par la vente du métal de financer une oeuvre aux services de tous : handicapés, etc…

  4. Oh moi c’est à Strabourg que je les ai vus arriver tout doucement et ma moeur m’a dire qu’à Florence c’était la même chose.
    Pour certains on pourrait envisager de leur trouver un lieu d’exposition, car certains sont vraiment joli, et on pourrait ainsi garder un “souvenir” mais là STOP tout de même!

  5. Pourquoi pas en effet garder les plus beaux et les plus touchants pour les exposer ailleurs et recycler les autres pour les bienfaits d’une oeuvre caritative ?

  6. Je fais du Postcrossing (échange de cartes postales à travers le monde) et j’ai récemment envoyé une superbe carte en noir et blanc de ce pont à quelqu’un à l’autre bout du monde, elle date des années 60, et c’est Willy Ronis qui magnifie le pont et ses passants (en réalité, une petite recherche montre qu’il a fait plusieurs photos, sous des angles très différents, de ce pont plus qu’inspirant).
    Je ne suis pas particulièrement conservatrice, j’aime des tas de formes d’art moderne, mais là, je dis non, c’est très laid, c’est cheap et vulgaire.
    Va t-il falloir attendre qu’un accident se produise ?
    Les deux dernières fois où je suis passée sur ce pont, c’était respectivement il y a deux ou trois ans, et il y a quelques semaines, les cadenas étaient déjà là il y a deux ans mais le changement est spectaculaire et absolument effrayant.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Free Your Love. Save Our Bridges.

%d bloggers like this: